Vous désirez réaliser un achat immobilier locatif mais de nombreuses personnes de votre entourage vous le déconseille ? Vous entendez à la télévision que c’est le mauvais moment pour investir dans l’immobilier ?

Ne vous inquiétez pas, c’est normal. Il y a de très nombreuses idées reçues concernant l’investissement immobilier mais la plupart sont fausses !

1 – Il faut être riche pour réaliser un achat immobilier locatif

Je pense que c’est l’idée reçue la plus répandue lorsque l’on évoque l’achat immobilier locatif. De nombreuses personnes pensent réellement qu’il faut avoir un gros capital de départ afin d’acquérir un bien immobilier. C’est tout simplement faux.

En effet, vous pouvez débuter dans l’immobilier avec un capital nul ou presque à une seule condition : avoir des finances saines. Ceci signifie que vous :

  • ne devez pas être en train de rembourser un ou plusieurs crédit(s) à la consommation
  • devez avoir l’habitude de mettre de l’argent de côté chaque mois (même une petite somme)

Si vous souhaitez avoir de plus amples informations sur comment avoir des finances saines, je vous invite à lire mon article traitant de ce sujet en cliquant ICI.

2 – Les locataires sont de mauvais payeurs

Je ne vais pas vous dire que ça n’existe pas. En effet, il y a des locataires qui très rapidement sont en défaut de paiement et / ou refusent de payer leur loyer. Ce sont d’ailleurs ces cas qui sont le plus souvent mis en avant par les médias.

Cependant, il faut avoir en tête que les locataires « mauvais payeurs » représentent 2% de l’ensemble des locataires (en France).

En résumé, les mauvais payeurs font beaucoup parler mais sont loin d’être une majorité !

3 – Pour moins de 100000 € tu n’as rien !

Un autre mythe sur l’achat immobilier locatif est qu’il est impossible de trouver des biens à « petit prix ». Ce que les personnes n’ont pas en tête, c’est qu’il y a différents types d’investissements immobiliers.

En effet, les biens immobiliers se décomposent en 5 grandes catégories principales :

  • les caves & greniers : à partir de 5000 euros
  • les places de parking & box : à partir de 7000 euros
  • les studios : à partir de 35000 / 40000 euros
  • les T2, T3, … : à partir de 70000 et plus
  • les immeubles de rapport : à partir de 150000 euros

Evidemment, les différentes échelles de prix indiquées dépendent de la zone géographique dans laquelle vous vous situez, de l’état du bien, … Cependant, comme vous pouvez le constater, vous pouvez acquérir des biens immobiliers en investissant de « petites sommes ».

4 – Impossible pour moi d’investir car je ne suis pas propriétaire de ma résidence principale

Même si certains conseiller bancaire pourront vous le dire, vous pourrez bien entendu réaliser un achat immobilier locatif même si vous n’êtes pas propriétaire de votre résidence principale. Les établissements bancaires, lors de l’étude de votre dossier, regarderont votre :

  • taux d’endettement global
  • reste à vivre

Si ces 2 ratios / chiffres rentrent dans « leurs normes », ils vous prêteront de l’argent afin de vous permettre d’acquérir votre bien. Et ceci même si vous êtes locataire de votre résidence principale !

investissement immobilier

5 – Il faut emprunter sur la durée la plus courte possible

Votre objectif est de réaliser un achat immobilier locatif rentable. Vous ne voulez pas débourser de l’argent chaque mois dans votre investissement. Vous ne voulez pas « d’épargne forcée ». De ce fait, vous souhaitez avoir le moins de charges mensuelles possible (votre mensualité de prêt et une charge).

Plus vous allez emprunter sur une période de temps longue et plus votre mensualité sera faible. Emprunter sur de courte durée n’est donc pas une bonne solution.

En règle générale pour un investissement immobilier locatif, la période d’emprunt optimale est de 20 ans.

6 – C’est simple et rapide de devenir rentier avec l’immobilier

S’il était simple de devenir rentier grâce à l’immobilier, tout le monde le ferait. Cependant, je ne pense pas que vous connaissiez de nombreuses personnes dans votre entourage qui vivent de l’immobilier. Cela signifie donc que ce n’est pas si simple…

Afin de réussir un investissement immobilier RENTABLE, il faut maîtriser l’ensemble du process :

  • définir « une bonne » zone géographique de recherche
  • savoir identifier une bonne affaire
  • maîtriser la négociation du bien immobilier
  • faire les travaux (si nécessaire)
  • trouver un « bon locataire »
  • etc, …

Vous l’aurez compris, tout ceci n’est pas insurmontable mais nécessite un minimum de connaissances et de pratique. De plus ceci est pour UN investissement immobilier. Si vous souhaitez devenir rentier grâce à vos biens locatifs, vous devrez réitérer ce process un certain nombre de fois afin de générer chaque mois, assez de revenus afin de subvenir à vos besoins.

7 – Les locataires dégradent les appartements

Encore une fois, les cas de gradation d’appartement par les locataires sont mis en avant par les médias. Cependant cela est loin de représenter la majorité des cas. Par exemple, avez-vous déjà dégradé un appartement dans lequel vous étiez locataire ? Est-ce que des personnes de votre entourage l’ont déjà fait ?

Attention, par dégradation je ne parle pas d’avoir fait un trou dans la moquette ou cassé un carreau. Je parle de dégradations volontaires telles que des trous dans les murs, casser les meubles de cuisine ou tout autre chose ne pouvant survenir dans un usage « classique ». Je suis persuadé que vous répondrez non à ces questions.

Attention, je ne dis pas que les locataires peu scrupuleux n’existent pas. Cependant comme pour les impayés, les cas de dégradations volontaires ne sont pas majoritaires.

8 – Il faut créer une SCI pour investir dans l’immobilier

De nombreuses personnes associent l’achat immobilier locatif à la création d’une SCI (Société Civile Immobilière). Il est tout à fait possible de réaliser un achat immobilier locatif à son nom (même si celui-ci est destiné à la location). Pour débuter il est d’ailleurs beaucoup plus simple (et conseillé) d’acheter le bien immobilier à votre nom. Vous éviterez beaucoup de paperasse et pourrez bénéficier de vos revenus générés directement sur votre compte bancaire plutôt que de « passer » par une société afin de les percevoir.

9 – Les investisseurs immobiliers n’ont « pas peur » de se tromper

Lors d’un investissement (quel qu’il soit), il est tout à fait normal d’avoir peur de se tromper. Certaines personnes ont peur lorsque les sommes engagées sont d’environ 50 000 euros. D’autres commenceront à ressentir ce sentiment pour des investissements beaucoup plus élevés (1 millions d’euros ou plus). Cela dépendra énormément de votre caractère ainsi que de l’expérience que vous avez dans le domaine. Cependant gardez bien en tête que cette peur est normale et que vous devez apprendre à la maîtriser. L’achat immobilier locatif (ainsi les autres types d’investissements) est risqué. La seule chose que vous pourrez faire est de minimiser ces risques afin que ces derniers deviennent acceptables selon vos critères !

En conclusion, ne vous arrêtez pas aux idées reçues concernant l’achat immobilier locatif. Dans la majorité des cas, ces mythes sont véhiculés par des personnes n’ayant jamais investi dans l’immobilier où qui ont investi sans s’être formées au préalable. Les 2 meilleurs conseils que je puisse vous donner sont que vous vous :

  • fassiez votre propre idée sur l’investissement immobilier
  • formiez avant de vous lancer

Si vous souhaitez commencer votre formation dans l’immobilier, cliquez ICI.

Leave a Reply

Your email address will not be published.